Dossiers scientifiques
 

Séisme de magnitude ML 5,4 le 11/11/2019 près de Le Teil (Ardèche)


Description de l'événement

Un séisme de magnitude ML 5,4 (Mw 4,9) s'est produit le 11 novembre 2019 à 10h52 TU (11h52 heure locale) à 5 km à l'ouest de Montélimar (26), à 25 km au sud de Privas (07), proche de la localité de Le Teil (07). Le foyer est superficiel et se situe entre 1 et 4 km de profondeur.

Dans les communes de Le Teil (07) et de Saint-Thomé (07), plusieurs bâtiments ont été endommagés. Au total, plus de 800 bâtiments ont été impactés et la secousse a été ressentie dans toute la vallée du Rhône au sud de Lyon et à des distances de plus de 200 km de l'épicentre.

Cet événement se caractérise par un faible nombre de répliques au regard de la magnitude du choc principal. Néanmoins, à la date de ce document, le CEA a enregistré:
- Deux répliques dans les 10 minutes suivant le choc principal à 11:02 et 11:03 TU respectivement
- Une à 11:49 TU le même jour
- Une le 13/11 à 14:42 TU, la plus forte des quatre, d'une magnitude ML de 2,6.

Le séisme s’est produit à proximité du système de failles des Cévennes. Ce système, composé de plusieurs segments de failles présente une histoire géologique complexe. L’activité et le potentiel sismogène de ce système font toujours l’objet de débats et d’études.


 Carte épicentrale (source : http://www-dase.cea.fr)

Date, heure 11/11/2019 à 10:52:46 TU
Latitude 44,53° Nord
Longitude 4,65° Est
Profondeur 2 km
Magnitude ML 5,4
 Paramètres de source de l'événement.

Au total, 392 temps d’arrivée pointés sur les stations LDG, RESIF et réseaux étrangers ont été utilisés pour localiser le séisme du 11 novembre 2019 avec un gap azimutal de 38°.


 Zonage sismique de la France. L'épicentre du 11 novembre 2019 est représenté par le losange bleu.


 Visualisation des signaux sur les stations sismiques du LDG (10 minutes de signal)

Effets et témoignages

Les dégâts sont importants dans les localités du Teil (07) et de Saint-Thomé (07) où plusieurs bâtiments ont été endommagés. Le ministère de l'Intérieur évalue le nombre de bâtiments impactés à 800.

Des chutes d’objets ont été constatées par une vingtaine de personnes, jusqu’à Lyon soit à 160 km de l’épicentre et des déplacements d’objets jusqu’à plus de 170 km (Clermont- Ferrand).

Les secousses ont été ressenties de Montpellier à Génève et de Clermont-Ferrand à Aix-en-Provence.


 Carte des intensités issues des témoignages internet (source: Bureau Central Sismologique Français, BCSF)

Sismicité instrumentale et historique

Le séisme du 11 novembre 2019 s'est produit dans une région où la sismicité durant ces dernières décennies est relativement faible avec aucun événement ne dépassant la magnitude 3,0 depuis 1980.

On note 22 séismes de magnitude ML supérieure ou égale à 2,0 dans les 40 dernières années et dans un rayon de 20 km autour de l'épicentre du 11 novembre. Parmi eux, l'événement le plus fort atteint la magnitude 2,8.

Néanmoins, la sismicité historique montre plusieurs événements d'intensité supérieure ou égale à VII en 1773, en 1873 et 1934 dans un rayon d'une trentaine de kilomètres autour de l'épicentre du 11 novembre 2019.

Mécanismes au foyer

L’inversion du mécanisme au foyer réalisée par le LDG conduit à une magnitude de moment Mw de 4,9, à une profondeur de 2 km, à un plan de faille orienté à 62° par rapport au Nord et un pendage vers le SE de 59°.


 Inversion du mécanisme au foyer réalisée par le CEA. L’épicentre est matérialisé par l’étoile, les stations utilisées pour l’inversion sont représentées par des triangles (en rouge les stations du CEA, en bleu les stations du consortium RESIF).


 Solution de l’inversion du tenseur des moments déviatorique utilisant 10 stations des réseaux RESIF et CEA à 2 km de profondeur. Formes d’ondes en déplacement, filtrées entre 15 et 50 s de période, observées (en noir) comparées aux signaux synthétiques (en rouge) sur les 3 composantes du mouvement.


 Les mécanismes au foyer reportés par les différents instituts de sismologie français et européens sont cohérents avec celui du CEA et montrent un mécanisme principalement de faille inverse avec une légère composante décrochante, avec des plans nodaux orientés NE-SW.