Séismes
A la Direction des applications militaires du CEA, les équipes du Laboratoire de détection et de géophysique prennent en permanence le pouls de la planète. Leur objectif : détecter et identifier en temps réel tout événement sismique. En parallèle, on cherche à progresser dans la connaissance des mouvements de la terre afin de mieux évaluer les aléas qu'ils induisent.
 
 
Qu'est-ce qu'un événement sismique ?
 
Un événement sismique est une secousse brutale du sol, plus ou moins violente. Son origine peut-être naturelle ou artificielle. On distingue ainsi les séismes naturels ayant pour origine des mouvements tectoniques ou volcaniques, des séismes induits par l'activité humaine comme la mise en eau d'un barrage, l'exploitation de gisements pétroliers, des tirs de mines ou de carrières, des essais nucléaires souterrains…
 
 
Comment le détecter ?
 
A l'origine d'un événement sismique, il y a un mouvement du sol qui génère des ondes sismiques se propageant depuis le foyer dans toutes les directions, aussi bien à travers la terre que dans l'eau.
Détecter un événement sismique, c'est donc détecter les ondes qu'il engendre. Pour cela, on a recours à 2 types de stations de détection, la technologie utilisée variant en fonction du milieu :
 

Les stations sismiques équipées de sismographes qui, à proche et longue distance, sont capables de mesurer les mouvements du sol de très faible amplitude.
Pour en savoir plus.

Les stations hydroacoustiques détectent les ondes hydroacoustiques générées par des explosions sous-marines ou souterraines effectuées à proximité d'une mer ou d'un océan. Ces stations sont constituées de récepteurs immergés et de stations sismiques côtières.
Pour en savoir plus.
 
Afin de pouvoir déceler le moindre événement et de déterminer exactement la position géographique de son foyer, un réseau de capteurs doit être déployé sur et autour de la zone à surveiller.
Les données recueillies sont envoyées par satellite à un centre d'analyse des données où les sismologues étudient chaque événement afin de le localiser précisément, de définir son origine et de donner éventuellement l'alerte.
Pour la France, cette mission revient au Département analyse, surveillance, environnement de la DAM du CEA, à Bruyères-le-Châtel où se trouve le Centre National de Données.
 
 
De précieuses données
 
L'ensemble des données collectées permet de réaliser un catalogue de la sismicité en France. Celui-ci est une référence nationale et a servi de base au nouveau zonage sismique de la France métropolitaine.
 
 
Comment le localiser ?
   
Les données envoyées par les stations de détection réparties sur l'ensemble du globe terrestre ne livrent pas directement la localisation précise d'un événement. L'analyse de ces données par un sismologue permet de déterminer l'hypocentre d'un phénomène.

Une fois les ondes détectées et l'hypocentre déterminé, reste à trouver l'origine de l'événement : est-il le résultat d'un mouvement naturel de l'écorce terrestre ? de travaux dans une mine ? d'un essai nucléaire ?…
 
 
La recherche fondamentale en matière de sismologie
 
L'observation des mouvements de la planète effectuée grâce au traitement des données reçues des stations de détection conduit non seulement à la production de catalogues de sismicité et d'alertes, mais également à de nombreuses études en sismologie. Ces études peuvent être appliquées comme dans le cas de l'évaluation de l'aléa sismique ou plus fondamentales, comme les recherches concernant la compréhension du mécanisme à la source des séismes.